Sites de Rencontre
Meilleurs sites de rencontre, conseils en séduction, actus sexy et plus si affinités

Allison Mack (Smallville) serait à la tête d'une secte d'esclaves sexuelles

 
175 PARTAGES

L’histoire est digne d’un film d’épouvante. L’actrice Allison Mack, bien connue pour avoir interprété Chloé dans la série Smallville, est accusée d’avoir tenu un rôle important dans la secte NXIVM. Celle-ci exploiterait des jeunes femmes pour en faire des esclaves sexuelles.

Selon le Daily Mail, la star de 35 ans aurait été le bras droit de Keith Raniere, gourou du groupe.

Allison Mack, recruteuse pour NXIVM

Pour les fans de Smallville, Allison Mack aka Chloe Sullivan, c’est cette reporter intrépide et attachante qui a plusieurs fois été récompensée aux Teen Choice Awards. Mais en dehors des plateaux, c’est un tout autre rôle qu’aurait tenu la jeune femme pendant des années, bien moins reluisant, celui de recruteuse pour la secte NXIVM.

Véritable sous-chef du gourou Keith Raniere, elle aurait fourni le groupe en jeunes femmes en se basant sur une liste de critères bien précis.

Séances de tortures et humiliations

Pour aller toujours plus loin dans l’horreur, la secte NXIVM aurait torturé, humilié et sous-nourri ses jeunes adeptes, allant même jusqu’à leur infliger des marquages au fer rouge sur la peau.

Le groupe fonctionnait selon un système pyramidal et chaque nouvelle recrue devait passer par un rituel abjecte pour prétendre au rang de « maîtresse » et disposer à son tour d’esclaves sexuelles.

La secte tenait les jeunes femmes au silence en les menaçant de dévoiler des informations accablantes à leur sujet. Des informations qu’elles étaient elles-mêmes obligées de fournir au moment de leur intégration.

Les langues se délient

Officiellement reconnu comme un simple groupe offrant à ses membres des séminaires sur le développement personnel, NXIVM avait déjà fait l’objet de graves accusations de la part du New York Times en octobre dernier. Le quotidien avait alors récolté plusieurs témoignages qui ne laissait planer aucun doute quant au caractère sectaire du groupe.

The Sun avait affirmé qu’une actrice célèbre en était la recruteuse-clé. C’est à présent au Daily Mail d’apporter la dernière pièce de ce puzzle sordide. Allison Mack n’a pas souhaité commenter ces informations.

Par contre on comprend mieux maintenant pourquoi le générique de Smallville était "Somebody save me" (que quelqu'un vienne me sauver) ...

22 articles